Sélectionner une page

Lettre de Mgr Gmür aux autorités:

«Alors que depuis le 11 mai, beaucoup d’activités ont repris leur cours, les offices religieux sont toujours interdits. Cela n’est plus tolérable. Pour des centaines de milliers de fidèles, les offices hebdomadaires constituent une nécessité existentielle. Ils ont besoin d’une perspective»; l’évêque «suggère qu’à partir de la fête de l’Ascension, le 21 mai, mais au plus tard à la Pentecôte, le 31 mai, les services religieux publics soient à nouveau possibles», «les normes de protection correspondant sont adaptées aux grands événements et sont opérationnelles; ces normes de distanciation et d’hygiène seront appliquées.»

Courrier envoyé le 12 mai au Conseil fédéral par le président de la CES Mgr Felix Gmür ( avec Cath.ch)

error

Vous aimez ce blog, parlez-en !