Sélectionner une page

Depuis la déclaration du Pape François, éminemment marial, un nuage de contestation se lève chez certains fidèles.

Marie, dans une apparition, aurait exigé: “Quand le Dogme, le dernier Dogme de l’histoire mariale, aura été promulgué, c’est alors que la Dame de tous les Peuples donnera la Paix au monde, la vraie Paix”

La tentation est grand de faire de Marie une sorte de divinité, détachée de notre humanité. Elle est la première de tous les sauvés. Toutefois, seul Jésus sauve.

Oui ! Marie s’est présentée comme l’Immaculée Conception. Ce fut d’abord la sainte Eglise, par le bienheureux Pape Pie IX, qui a déclaré ce dogme en 1854. Quatre ans plus tard, Marie est apparue à Sainte Bernadette, à Lourdes avec cette célèbre phrase “que je suis l’Immaculée Conception” soit en 1858. L’Eglise a d’abord défini ce dogme et Marie, Mère de l’Eglise, Mère de Dieu, toujours vierge, est venue comme confirmer: l’Eglise est bien celle de son fils. Marie n’a rien exigé ! L’Eglise a d’abord parlé par le Pape.

Mais certains partisans ne l’entendent pas de cette oreille. Ce lien illustre une volonté parallèle à l’Eglise de déclarer Marie “corédemptrice”. Une apparition mariale du milieu des années 1940, demanderait et exigerait même un 5ème dogme (sic!):

Quatre Dogmes sur Marie ont été proclamés par l’Église :

1. La Maternité Divine – Sainte Marie, Mère de Dieu

Lors du Concile d’Éphèse, en 431, le Pape Célestin Ier a défini et proclamé la Maternité Divine, car Marie a enfanté le Fils de Dieu fait homme.

2. La Virginité perpétuelle de Marie – Elle est Mère et Vierge, et toujours Vierge (avant, pendant et après la conception de Jésus par l’Esprit-Saint)

Ce fut au Concile du Latran, en 649, par le Pape Martin Ier, la proclamation de la Virginité perpétuelle de Marie.

3. L’Immaculée Conception – Marie conçue sans péché

Le Pape Pie IX, le 8 décembre 1854, défini le Dogme de l’Immaculée Conception de Marie qui, par un privilège de Dieu le Père et en regard des mérites de Son Fils Rédempteur, fut préservée, dès Sa conception, de la tache du péché originel. Quatre ans plus tard, soit le 25 mars 1858, voici que l’Immaculée va confirmer la formule théologique de Sa Sainteté Pie IX en confiant à Bernadette son identité : « Je suis l’Immaculée Conception », ce dont Bernadette, une fillette de quatorze ans, n’avait jamais entendu parler.

4. L’Assomption de la Vierge Marie

Le 1er novembre 1950, le Pape Pie XII définit le Dogme de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie, que « les simples fidèles, les représentants des nations et des provinces ecclésiastiques, ainsi que de nombreux Pères » espéraient tant, surtout depuis la proclamation du Dogme de l’Immaculée Conception. L’Église était en liesse quand le Pape Pie XII déclara :

«NOUS PROCLAMONS, DÉCLARONS ET DÉFINISSONS QUE C’EST UN DOGME DIVINEMENT RÉVÉLÉ QUE MARIE, L’IMMACULÉE MÈRE DE DIEU, TOUJOURS VIERGE, À LA FIN DU COURS DE SA VIE TERRESTRE, A ÉTÉ ÉLEVÉE EN ÂME ET EN CORPS À LA GLOIRE CÉLESTE.»

….

Mais … le Pape à mis le doigt dans une sorte de sac de serpents: Marie demanderait un cinquième dogme marial. Rien que cela. Toujours cette nébuleuse un peu ésotérique qui veut rendre les catholiques plus royalistes que le roi.

5. Un dernier Dogme marial

… dès le mois d’avril 1951, après avoir donné Sa Prière et décrit Son Image qui doit être propagée à travers le monde, la Dame de Tous les Peuples demande à la voyante d’Amsterdam que l’Église proclame un nouveau et dernier Dogme Marial : « Marie, CoRédemptrice, Médiatrice et Avocate » :

– « Mes pieds sont solidement posés sur le globe de la terre, parce que le Père et le Fils “VEUT”, en ce temps-ci, dans ce monde-ci, m’envoyer en qualité de CoRédemptrice, Médiatrice et Avocate. Et tel sera l’objet du nouveau et dernier Dogme marial. (…) Cette Image doit le précéder. Ce Dogme sera fortement controversé ; mais il sera promulgué » (31 mai 1951).

– « Ce Dogme sera comme la clé de voûte du Mystère Marial » (4 avril 1954).

– « Ma prophétie : “Tous les Peuples me diront bienheureuse”, sera tout entière accomplie quand le Dogme sera proclamé (…). Quand le Dogme, le dernier Dogme de l’histoire mariale, aura été promulgué, c’est alors que la Dame de tous les Peuples donnera la Paix au monde, la vraie Paix.

« Mais avant cela, il faut que les peuples, en union avec l’Église, récitent ma Prière. Mais il faut qu’ils sachent que la Dame est venue en qualité de CoRédemptrice, Médiatrice et Avocate. Qu’il en soit ainsi ! » (31 mai 1954).

—–

Les partisans de cette nébuleuse souhaitent faire de Marie un être intermédiaire entre notre humanité et Dieu. Certes, Dieu est venu jusqu’à nous par Marie et nous allons à Jésus par Marie.

Cependant, Marie est le cou du corps du Christ, pas la tête, donc membre du Corps. Jésus, vrai Dieu et vrai homme est la tête. Marie est la reine de tous les saints, élevée au-dessus de tous les anges. Marie est toutefois de notre nature, humaine en toute chose, sans avoir commis le moindre péché. Mais elle reste une créature, évidemment Mère de Dieu, toujours vierge, Immaculée dans sa conception et déjà élevée dans la gloire avec son corps et son âme dans le mystère de son Assomption.

Le Pape François rappelle avec justesse: Marie ne s’est jamais présentée comme corédemptrice.

En fait, toute la sainte Eglise est corédemptrice, elle n’est pas l’immaculée conception. Les saints, bien qu’ayant commis des péchés, qui ne sont pas conçus sans péchés, sont aussi corédempteurs. Aussi Marie ne s’est jamais présentée comme corédemptrice, car ce vocable ne peut être attribué à elle seule, comme l’Immaculée Conception ou Mère de Dieu.

Le Pape, amoureux de Marie, et Bon Pasteur, veut nous préserver d’une fausse mariologie, pout nous garder dans l’humilité, qui est simplement la vérité sur les êtres et les personnes.

Dieu qui nous a crée sans nous ne veut pas nous sauver sans nous. Ainsi, chacun à sa manière et corédempteur. Dieu seul sauve !

Allons à Jésus; tous à Jésus par Marie avec l’Eglise. Tous à Jésus par Marie, mais n’oublions pas le Pape François.

13 mai 2015 : Le pape François touchant la statue de Notre Dame de Fatima lors de l’audience pontificale hebdomadaire sur la place Saint Pierre au Vatican. May 13, 2015: Pope Francis touches statue the statue of Our Lady of Fatima as he arrives to lead his weekly audience in St.Peter’s square at the Vatican City.

error

Vous aimez ce blog, parlez-en !