Sélectionner une page

Vendredi 27 mars 2020, la bénédiction du Saint-Sacrement (bénédiction urbi et orbi en temps de crise) était indulgencié. Mais au fond, qu’est-ce que l’indulgence ?? ( pour les malades du virus à lire ici )

Les indulgences n’ont rien à voir avec l’argent. Cependant, elles restent un trésor et demeurent des perles

précieuses. 

L’indulgence plénière: une petite histoire pour mieux comprendre en une minute :


C’est l’histoire d’un petit garçon. En jouant au ballon dans un jardin, il casse la fenêtre du voisin. Le lendemain, tout penaud, il va sonner à la porte du voisin. Il lui demande pardon et promet de réparer.

C’est notre histoire, à nous les hommes. Nous cassons parfois la fenêtre du voisin (nos péchés). Nous demandons pardon (la confession).

Le Père: au lieu d’être furieux, le bon et infiniment aimable voisin se réjouit de pardonner au petit garçon (la Miséricorde).

Le Fils: le Père dit que son Fils est vitrier et qu’il peut réparer entièrement la fenêtre, avec le petit concours du garçon et l’aide précieuse des amis à lui qui ont l’habitude de lui donner un coup de main.

L’Esprit Saint: le « trésor de l’Eglise » donné par le Père, soit toute la Passion ou le labeur de Jésus et de ses amis les saints,. 

Le petit garçon s’était engagé à ramasser quelques bris de verre (la pénitence proposée par le prêtre). Mais il n’en demeure pas moins qu’une fenêtre a été cassée. 

L’indulgence répare totalement la fenêtre cassée. L’indulgence partielle une partie. 

La confession et l’indulgence ?

– le petit garçon va dire au voisin qu’il a cassé la fenêtre (la confession)
– le petit garçon répare un bout de ce qu’il a fait (la pénitence)
– mais il reste que la fenêtre est cassée (les conséquences dues au péché, ces « résidus » qui appellent une réparation complète).

Vous voyez mieux ? avec la fenêtre: l’indulgence plénière répare tout. Elle remet les conséquences du péché, alors que la confession nous réconcilie avec Dieu notre Père, infiniment Bon, Aimable et Miséricordieux. 

Unknown-1.jpeg

Un peu comme la chanson le Vieux Chalet

Au fond, c’est un peux comme “la vitre” ou le vieux chalet, le célèbre cantique bien suisse de l’Abbé Bovet, qui est plus beau qu’avant. Là-haut sur le calvaire, l’est un nouveau chalet, car l’enfant d’un coeur vaillant, par Jésus et avec les saints, l’a reconstruit plus beau qu’avant. 

Rien à voir avec l’argent des banques, les pièces de monnaies qui tombent à la quête ou qui s’envolent pour Rome. 

Pour recevoir l’indulgence plénière:

– acte de pardon ( de contrition ) ou si possible la confession, le pardon reçu et la résolution de vouloir tendre vers la sainteté, de renoncer à tous péchés. 

– la communion spirituelle

– la prière aux intentions du Pape, car il ouvre le trésor, la passion de Jésus et des saints afin qu’elle nous touche ici et maintenant. 

– lecture spirituelle ( par exemple de la pénitencerie apostolique pour les indulgences en ce temps de crise Zenit )

N.B. L’indulgence plénière peut être reçue pour nous mêmes, ou pour une personne défunte. 

Pour aller plus loin:

Bénédiction Urbi et Orbi: indulgence plénière 

Qu’est-ce que l’indulgence plénière ? La Réforme protestante a remis en cause cette réalité. Certes, il y eu des abus et des excès dans la façon de présenter ce trésor, qui fut malheureusement lié à l’argent. Dans une culture qui se veut pourtant tolérante, les indulgences ne semblent pas trouver grâces auprès de tous.

Allons au-delà de ces caricatures, perçons la cendre et le noir des bûches qui brûlent dans le feu du Pardon de Dieu pour entrevoir la flamme ardente et lumineuse de l’indulgence.

L’indulgence est lié au Pardon

385400892.jpg

L’indulgence est un prolongement de la confession, du pardon des péchés. Une simple petite histoire permet souvent de comprendre les réalités les plus profondes.

Un jeune garçon sort de chez lui fâché. Pour passer sa rage, il prend une pierre et la lance dans la fenêtre du voisin. Gagné par la peur, il fuit.

Dans sa conscience, il ressent qu’il doit aller trouver le propriétaire de la maison. Il prend son courage à deux mains et se retrouve devant la porte et sonne. Un très aimable monsieur lui ouvre et le laisse entrer. Tout confus, mais très sincère, il lui raconte tout. Il avoue avoir cassé la fenêtre. Le propriétaire aime sa sincérité et lui offre son pardon. Le jeune retrouve la joie!

La nouvelle fenêtre

Reste la fenêtre cassée! Heureusement, le propriétaire est vitrier, il connaît très bien le travail de réparation et avec ses amis, il va tout réparer. Ils se donnent tous rendez-vous le soir même. Sous la conduite du bon propriétaire et de ses amis, le jeune pourra collaborer selon ses moyens à la remise d’une fenêtre toute neuve. Le soir venu, après le travail épuisant, tous le monde se retrouve pour fêter la nouvelle fenêtre. La joie est à nouveau présente dans tous le quartier.

Les indulgences  

2989843403.jpg

Cette simple petite histoire nous aide à comprendre la réalité des indulgences. La réconciliation du jeune garçon avec l’aimable propriétaire de la maison représente la confession. Tout a été avoué et pardonné. La fenêtre qui demeure cassée représente la peine temporelle dûe au péché. C’est la conséquence. Le propriétaire qui répart tout est une image du Christ qui prend totalement sur lui la réparation. Ses amis sont les saints qui travaille avec lui.

La fête pour célébrer la nouvelle fenêtre illustre l’indulgence plénière. La remise de la peine temporelle La confession laisse donc les conséquence dûes aux péchés. Une pénitence est toujours donnée avant l’absolution pour engager le pénitent à réparer, toujours avec la bonté de Dieu. Mais elle ne rétablit pas toute la situation.

L’Eglise, en la personne du Pape, a reçu les clefs du trésor des souffrances du Christ, auxquelles la Vierge et tous les saints sont associés. Dans certaines conditions, l’Eglise ouvre plus particulièrement ce trésor et distribue les perles du pardon plénier et entier, soit avec toutes ses conséquences. 

S’ouvrir vers le trésor 

2404731515.jpg

Les 4 conditions pour obtenir l’indulgence:

– la participation à la Messe, qui est la Sacrifice du Christ. Tout vient de cet acte d’Amour infini de Dieu. ( en temps normal )

– une confession sincère et parfaite, avec la ferme volonté d’éviter tout péché et de tendre, avec la grâce de Dieu, vers la sainteté.( en temps normal )

– la prière aux intentions du Pape, car il a les clefs du trésor.

A ces trois conditions de bases, s’ajoute une quatrième:

– une oeuvre, soit par exemple 30 minutes de méditation, la prière du chapelet en commun, la bénédiction Urbi et Orbi …

Les normes, les précisions de temps et de lieux sont là pour donner la certitude humaine que l’action sera accomplie. Notre esprit incertain a besoin d’être rassuré.

Pour un défunt ou pour soi-même  

Ainsi, le chrétien peut obtenir l’indulgence pour un défunt, car l’amour est plus fort que la mort. Un défunt dépend du pardon de Dieu, de la prière des saints et des actions des chrétiens. L’âme ira au ciel et sera délivrée des peines du purgatoire.

Ou alors, on peut bénéficier soi-même de l’indulgence et notre âme sera resplendissante. La sainteté, pour aimer parfaitement Dieu au ciel Le but final de notre vie consiste à rejoindre la ciel.

Pour y entrer, la sainteté parfaite et totale est la seule et unique condition. C’est la tenue, le vêtement de fête requis. Le purgatoire est un état transitoire où l’âme se purifie, tout en sachant qu’elle rejoindra le ciel.

Enfin, l’enfer est la ferme volonté de refuser pour toujours l’amour de Dieu. Dieu n’y peut rien, l’enfer est une création des créatures, des anges et des hommes.

Un peu d’humour

Un brin d’humour pour terminer. Un protestant s’indigne de l’indulgence et ne la comprend pas. Le catholique lui dit alors: “si vous voulez, je la gagne pour vous et ensuite je vous la vend ! “.

error

Vous aimez ce blog, parlez-en !