Sélectionner une page

La nomination du Cardinal philippin Tagle à Rome n’a échappé à aucun observateur avisé. La première interrogation fut la manifestation, par trop ostentatoire, de la volonté du Pape de voir son poulain nommé comme prochain Pape.

La seconde question est plus capitale et centrale: il ne s’agit pas de savoir qui serait le prochain successeur de Pierre, fut-ce-t’il asiatique, mais bien plutôt d’y voir la nomination de “ce fils spirituel” comme un signe clair de laisser un héritage “bergoglien” au coeur de la curie romaine. Est-ce à dire que nous allons avoir deux Papes émérites ?

François l’a toujours dit clairement: son pontificat serait court. Il a toujours affirmé que Benoît XVI avait ouvert la voie aux Papes émérites. Enfin, il a exprimé qu’en cas de prolongation de son “contrat” avec Dieu, il prierait en silence pour lui demander son avis et faire sa volonté.

Les signes ne manquent pas.

  • aucun voyage confirmé pour l’année 2020.
  • fin du mandat des deux secrétaires pontificaux et aucune annonce pour leurs successeurs.
  • projets dans les tiroirs et documents écrits par son successeur, selon les termes même du Pape dans sa toute dernière conférence de presse à bord de l’avion:

“Q. Dans ce cas, existe-t-il encore la possibilité d’une “guerre juste”? Une petite question : on a parlé d’une encyclique sur la non-violence: est-elle encore en projet, cette encyclique sur la non-violence? Deux questions.

R. Oui, le projet existe, mais c’est le prochain Pape qui la fera, parce que j’ai à peine le temps de… Il y a des projets dans les tiroirs…: l’un sur la paix, par exemple et celui-là, il mûrit et quand ce sera le moment, je le ferai.  Mais je parle assez de cela: par exemple, le problème du harcèlement avec les enfants dans les écoles, c’est un problème de violence ; j’ai parlé précisément aux jeunes japonais de ce thème.

  • la nomination du Cardinal Tagle à la fameuse “Propaganda Fide”, dont le ministre porte ni plus ni moins le surnom de “Pape rouge”. Le message fort est très explicite : celui-ci est à Rome comme une boussole et une pierre miliaire.

Cette accumulation de petits indices sur le chemin pontifical tient en alerte les petits poucets. Si les vaticanistes le murmurent ou en parlent même”sotto voce”, je vois mal le Saint-Père plonger l’Eglise dans un jeu du chat et de la souris, sorte de “partira-partira pas ?” L’état de l’Eglise est telle, qu’elle est totalement fragilisée par le tsunami qui déferle sur ses ministres corrompus. Jamais une situation aussi grave ne s’était présentée depuis la réforme. Peut-être que trois Papes ne seraient pas de trop pour prier Jésus: “Seigneur, sauve-nous”.

Qui vivra verra…. Comme dit le Pape: “et n’oubliez pas de prier pour moi!”. La célébration de ses 83 ans, le 17 décembre prochain, pourrait ouvrir les fêtes de fin d’année vers l’annonce d’une renonciation au retentissement mondial. Pourtant la phrase est connue: “nul ne connait ni le jour, ni l’heure”. Longue vie à François !

error

Vous aimez ce blog, parlez-en !