Sélectionner une page

“Arrêtez de parler de ça !”. La phrase claque. C’est Noël !

Attendez … La colère ou les passions aveuglent. Parlons et développons sereinement.

Noël est aussi une tragédie.

La volonté de Dieu

La lecture attentive des textes du Pape François nous donne de comprendre que la mise en lumière de ces abus vient de Dieu, par les victimes. Oui, vous avez bien compris. Ces scandales médiatisés sont bel et bien le fait d’une action divine. Cette phrase doit sonner, pour tous et pour chacun, comme une conversion personnelle.

Une révolution copernicienne

Chacun se souvient du moine polonais Copernic. Avant Galilée, il avait postulé le mouvement de la terre autour du soleil. Dès lors, Dieu nous attire vers Lui pour nous faire revenir dans son orbite. Notre centre de gravité ne doit plus jamais être l’institution, l’entre-soi, en milieu clos et fermé qui favorise la corruption, mais les personnes blessées. Tourner en rond serré autour de son petit ego n’est ni humain, ni chrétien. Le cléricalisme est un snobisme, une aristocratie, une pesanteur, une lourdeur qui ne peuvent que s’effondrer sur leurs propres poids. Le nouvel équilibre amour des victimes et de la vérité nous maintiendra dans l’orbite divin.

Ne rien vouloir dire, voir ou entendre, ou demander de se taire revient à nourrir l’omerta. Révéler, faire venir à la lumière et parler consiste à accomplir la volonté de Dieu.

En ce sens, la lecture du livre d’Austen Ivereigh “Wounded Pastor” est éclairante. François ne se gêne pas de dire: ne craignez pas de regarder les blessures de l’Eglise, non pour se lamenter, mais afin d’être guidé là où le Christ est” 1 . L’étoile des Mages nous guide vers Jésus. La mise en lumière des abus nous mène donc également vers Lui.

La révélation presque incessante et écoeurante de la corruption des clercs purifie l’Eglise. Sa perte de crédibilité est un signe de l’action de Dieu dans l’histoire. Dieu veut purifier Son Eglise afin de balayer toute supériorité qui prend racine dans une mentalité cléricale, une aristocratie, une supériorité, une suffisance ou un orgueil démesuré.

Huit jours de joie et de drame

Durant l’octave de Noël, deux fêtes sont tragiques: le martyr de Saint Etienne et le massacre des Saints Innocents.

L’orage ou le tsunami ne passeront pas, même brièvement, et ne s’arrêteront pas avant qu’ils aient achevé la purification de chaque scandale. Dieu compte jusqu’à un, et chaque victime est une personne dont le Bon Samaritain ne peut se détourner.

C’est dans ce contexte que les catholiques sont appelés à témoigner de la force de la Résurrection, de l’espérance.2

Bon Octave de Noël, une fête qui se décline avec des notes blanches, telle la joie de Saint Jean, et des notes noires telles que la souffrance, comme la fête du martyr de Saint Etienne et les Saints Innocents. Les victimes ont donc la priorité absolue ! Ces dernières souffrent de massacre d’Hérode, qui continue de régner jusque dans l’Eglise . Un enfant nous est né, un sauveur nous est donné ! Joyeux Noël à tous.

1 Wounded Sheperd, Austen Iverigh, pp 106-107

2. Cf. Le Pasteur blessé, le Pape François et sa lutte pour convertir l’Eglise catholique, Austen Ivereigh, pp 106-107

error

Vous aimez ce blog, parlez-en !