Sélectionner une page
  • Site Internet pour la béatification de la servante de Dieu Marthe Robin

Déclarée vénérable par le Pape François, véritable icône du renouveau de l’Eglise, la vie de Marthe Robin serait une fraude mystique ?

Le Père Conrad De Meester, religieux Carmes et grand spécialiste de Sainte Thérèse de Lisieux et de Sainte Elisabeth de la Trinité, l’affirmerait. Il aurait laissé un manuscrit peu avant sa mort (2019 décès). Le livre attendu pour début octobre (effacé sur le site des éditions du Cerf) va évidement déclencher une terrible polémique, déjà commencée d’ailleurs sur les réseaux sociaux.

Il faut dire que le Père Finet, co-fondateur des Foyers de Charité, serait accusé de comportements déplacés envers des jeunes filles. Ces révélations font suite à une recherche historique, et non pas juridique ou canonique, des responsables actuels des Foyers. Sans oublier que le postulateur de la cause, le Père Bernard Peyrous, a été écarté pour des actes envers des femmes adultes.

Dans ces fortes turbulences, le procès en béatification de Marthe est en cours. Rappelons-ici que la procédure prévoit toujours un avocat du diable, chargé de passer au peigne fin la vie du candidat aux autels. Sans doute que la tempête actuelle et l’ouragan à venir aideront à discerner le vrai du faux, d’où qu’il vienne. Un catholique n’a jamais peur de la vérité.

—–

Amazon : La fraude mystique de Marthe Robin. Jeûne perpétuel, stigmates hebdomadaires, conversations mystiques et dictées divines : quel miracle n’a pas connu Marthe Robin (+1981) ? Tout était faux, cependant, car tout était simulé. Cette investigation renversante d’un grand expert catholique ne fait pas que dévoiler une fraude. Elle démasque la ” bonne foi ” qui l’a permise. Un document brûlant.Il est des livres d’investigation dont les révélations provoquent un avant et un après.

Parce qu’ils dévoilent un mensonge établi, en démontant chaque raison secrète, chaque rouage caché, en démasquant les auteurs, les complices et les victimes.Tel est cet ouvrage, appelé à causer un séisme au sein de l’univers catholique.C’est en odeur de sainteté que meurt Marthe Robin en 1981. La paralysée de la Drôme a passé des décennies à se nourrir seulement de la communion, à connaître des visions surnaturelles, à éprouver les stigmates du Christ et à transmettre ses dialogues avec Dieu.

Elle a reçu des milliers de visiteurs et inspiré le mouvement international des Foyers de Charité. Ses disciples voulaient qu’elle soit béatifiée et canonisée. Pensant en faire l’avocat de leur cause, ils confièrent ses archives au carme Conrad De Meester.Mais le spécialiste de la mystique féminine, va se faire le procureur de Marthe Robin. Le rapport circonstancié qu’il adresse à Rome, dans lequel il démontre et dénonce une fraude systématiquement organisée, est enterré. Au soir de sa vie, il reprend son réquisitoire, entraînant le lecteur dans la reconstitution de son enquête, déroulant une à une les pièces à conviction, enchaînant les découvertes graphologiques, textuelles, chronologiques, factuelles, médicales qui démontrent la construction de l’imposture.

C’est le manuscrit retrouvé dans la cellule de Conrad De Meester à sa mort, le 6 décembre 2019, que publie les Éditions du Cerf, son éditeur historique. Afin que, selon son voeu, triomphe l’exigence évangélique de la vérité.Carme déchaux de la Province de Flandres, docteur en théologie, historien de la spiritualité, éditeur scientifique et analyste critique réputé, Conrad De Meester a consacré l’essentiel de son oeuvre aux grandes femmes mystiques du xxe siècle, dont Thérèse de Lisieux, Édith Stein et Élisabeth de la Trinité.

error

Vous aimez ce blog, parlez-en !